Rechercher

A la découverte des origines du thé et son histoire

Dernière mise à jour : mars 11

Aujourd’hui tout le monde connait le thé en sachet ou en vrac dans les supermarchés ou les épiceries fines mais connaissez-vous vraiment son histoire, ses bienfaits et les différences entre les types de thé qui existent? Parce que le thé est une boisson qui se démocratise, nous allons essayer de répondre le plus simplement mais le plus exhaustivement possible. 😊.


Le thé en quelques chiffres :

· Année 2737 avant J.C, apparition du thé en Chine selon les légendes

· 2ème boisson la plus bu au monde après l’eau

· 2 milliards, le nombre de personnes qui consomment du thé dans le monde

· 125, le nombre de pays où des personnes consomment du thé

· 6, c’est les principaux pays producteurs de thé au Monde avec l’Inde, la Chine, le Sri Lanka, le Kenya et la Turquie


Depuis quand existe le thé ?

Plusieurs légendes existent sur les origines du thé, la plus ancienne raconte que le thé serait apparu en l'an 2737 avant J.C quand des feuilles se détachent d'un arbre pour tomber dans l'eau chaude de l'empereur Shennong. Une autre légende originaire d'Inde attribue l'invention du thé à Bodhidharma, fondateur en Chine de l'école Chan : ce moine bouddhiste se serait endormi après avoir médité pendant neuf ans devant un mur. À son réveil, il se sentit si coupable qu'il se serait coupé les paupières pour éviter de se rendormir et les aurait jetées au sol, donnant naissance au théier.


Quelles sont les premières traces retrouvées ?

Des traces de thé ont été trouvées dans la tombe d'un empereur Han à l'ouest du Tibet vers 200 av. J.-C, ce qui confirme l’utilisation du thé depuis au moins plus de 2000 ans. Aussi, des récipients à thé datant de la fin de l'Antiquité ont été découverts, et un texte de Wang Bao, écrit en 59 av. J.-C., mentionne des serviteurs allant chercher des caisses de thé. À l'origine, on s'en sert pour parfumer l'eau que l'on fait bouillir avant de la boire mais il est également apprécié pour ses vertus thérapeutiques, comme soulageant les fatigues, fortifiant la volonté et ranimant la vue. Il devient une boisson quotidienne en Chine sous la dynastie des Han de l'Est (25 - 220) et à l'époque des Trois Royaumes (220-280).


Le thé devient à la mode à partir du 6ème siècle et commence à s’exporter en Asie

Le thé devient une boisson à la mode sous la dynastie Tang (618-907). C'est aussi l'époque à laquelle il arrive au Japon, en 729, et en Corée du Sud dans la période de Silla unifié (668-935). Ses feuilles sont importées par un ambassadeur à la cour Tang. À l'époque de Nara, le Japon entame une politique d'imitation délibérée et systématique de la culture chinoise, incluant le thé. Des prêtres bouddhistes diffusent les textes sacrés au Japon, et des moines japonais ramènent du thé sur l'archipel. Le moine Saicho, compagnon de voyage de Kukai, rapporte des plants de thé et en plante à Sakamoto. Le tout premier ouvrage au monde traitant du thé, écrit par Lu Yu entre les années 760 et 780 de notre ère, est Le Classique du Thé. Dans cet ouvrage, l'auteur traite de la plante elle-même, mais aussi des outils à employer pour la récolte, de la qualité des feuilles, des accessoires nécessaires à sa préparation, de l’histoire des plantations et de quelques buveurs de thé célèbres.


Son mode de consommation et préparation évolue avec le temps

À l’époque de la dynastie Tang, le thé se consomme sous forme de brique. Quand il est amolli par la chaleur, on le fait rôtir jusqu’à ce qu’il devienne tendre, puis il est pulvérisé. Lorsque l’eau commence à frémir, on y ajoute du sel : quand elle bout, on y verse le thé.

Sous la dynastie des Song du Nord (960-1279) on prépare le thé battu. Les feuilles sont broyées sous une meule afin d'obtenir une poudre très fine, que l'on fouette ensuite dans l'eau chaude pour obtenir une mousse substantielle. Ce thé est aussi servi dans un grand bol commun à plusieurs convives. En 1012, Tsai Hsiang compose le Ch’a lu, l’art du thé impérial. Le thé est introduit au Japon au début du xiie siècle par le prêtre bouddhiste zen (nom japonais du Chan), Eisai, et ce mode de préparation y est encore pratiqué lors de la cérémonie du thé (chanoyu).

Sous les Ming et les Qing (1368 - 1911), les feuilles de thé sont infusées dans l'eau chaude, c’est la manière dont nous le consommons aujourd’hui.


Le thé s’exporte vers l’Europe au début du 17ème siècle par les portugais et hollandais

Le thé est introduit au début du XVIIe siècle en Europe par les commerçants portugais et hollandais. La Russie s'adonne au thé dès le XVIIe siècle. On ne peut jusqu'à la fin du siècle suivant s'en procurer qu'à Moscou ou à Nijni-Novgorod. Vers le milieu du XIXe siècle, le thé se répand dans tout l'empire. À la fin des années 1780, l'Angleterre importe de plus en plus de thé de Canton. Elle assoit sa domination du marché du thé chinois en développant la culture du pavot au Bengale. Le pavot indien est transformé en opium, qui est envoyé en Chine en échange de thé. L'opium devient illégal en Chine à la suite d'un édit impérial en 1779, mais passe par des grands canaux de contrebande ouvertement maintenus et financés par le gouvernement britanniques. En 1880, la production de thé de l'Inde du Nord s'élève à 21 500 tonnes, dont 17 000 tonnes de l'Assam et 3 200 tonnes du Bengale occidental. Le marché reste presque exclusivement britannique : l'Australie préfère acheter en Chine, comme les Américains. Enfin, le thé de Ceylan, où les premiers plants ont été installés dans les années 1870, commence à très bien se vendre sur plusieurs marchés et est exploité par l'entreprise Lipton. Au même siècle, le thé fait son apparition en Afrique, où des colons plantent des théiers d'abord au Malawi puis dans d'autres pays, dont le Kenya.


La consommation du thé se démocratise en Europe principalement après la seconde guerre mondiale

En 1914, l'Inde est le premier fournisseur de thé de l'Europe, et de très loin, mais la consommation y est encore faible. Avant la seconde guerre mondiale, le thé arrive dans les petites villes par le biais des marchés, des gares et des écoles. Enfin, le thé commence à être consommé en campagne seulement à la fin du vingtième siècle. La production africaine de thé augmente de 10 % entre 2014 et 2016, alors que la consommation sur le continent se développe en parallèle de la production.

21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout